Démarche philosophique

Entrer dans la démarche philosophique

Auteur du document: Benjamin Stiévenart, philosophe et conseiller pédagogique en relgion.

Ce document présente de façon synthétique les différentes démarches philosophiques.
Vous trouverez des explicitations de ces démarches et des pistes pédagogiques complémentaires à celles proposées dans ce blog sur le site du secteur religion ici:

Pratiquer le questionnement philosophique

 

Des penseurs s’expriment …

Dominique BOURG, philosophe

https://www.franceculture.fr/ecologie-et-environnement/ecologie-qui-peut-faire-quoi-par-dominique-bourg

 

Elon MUSK, entrepreneur, patron de Tesla

Elon MUSK cède ses brevets pour contribuer à la sauvegarde de la planète.
La Libre Belgique, le 1/02/2019.https://www.lalibre.be/economie/libre-entreprise/non-cette-annonce-d-elon-musk-sur-les-brevets-n-est-pas-neuve-5c53e2ab7b50a607243f20f8

 

Bertrand PICARD, médecin, aventurier

1000 solutions pour un monde plus durable.

 

Pierre RABHI, philosophe, agrobiologiste

Qu’est-ce qui dans le discours de ces penseurs va dans le sens du bien commun ou au contraire, s’en éloigne ?
En quoi t’apparaissent-ils comme des hommes libres et/ou responsables ?
Sers-toi des idées de ces personnalités ou d’autres penseurs pour enrichir ton exposition.

 

Qu’est-ce que l’énergie ?

Cette ressource documentaire extraite des Cahiers du développement durable te permettra une vision globale de ce qu’est l’énergie et des enjeux qui y sont liés.

  1. Qu’est-ce que l’énergie, pourquoi et comment l’utilisons-nous ?
  2. L’énergie, une ressource inépuisable ?
  3. L’énergie et les aspects environnementaux
  4.  L’énergie et les aspects sociaux
  5. L’énergie et les aspects économiques
  6. Pistes et solutions pour une gestion durable de l’énergie

Tu peux t’en servir pour ton exposition numérique.

 

Les cahiers du développement durable

Les Cahiers du DD

Les Cahiers du DD sont une boite à outils qui a été réalisée pour accompagner l’intégration du développement durable au sein d’un établissement ou centre de formation.

Les Cahiers du DD sont constitués :

  • d’un manuel
  • d’un support informatique
  • d’une version en ligne mise à jour régulièrement (sur ce site)
  • d’une équipe vous proposant des formations ou des interventions dans vos écoles.

En priorité à destination des écoles techniques et professionnelles en Fédération Wallonie-Bruxelles, les Cahiers du DD ont plusieurs publics-cibles et des objectifs distincts.

Ces cahiers représentent une source d’informations et de pistes pédagogiques très riche.

Dans les documents élèves, nous avons intégré le chapitre informatif consacré à l’énergie du premier cahier ainsi que le deuxième cahier “Entreprendre” relatif à la gestion durable dans les entreprises.

“Trajectoires vers le bien commun”, Boussole éthique.

Etude de la Commission Justice et Paix
Quelles sont les différentes facettes du « bien commun » ? Quels sont les engagements que suppose sa mise en œuvre dans la société ? L’étude « Trajectoires vers le bien commun » produite par La Commission Justice et Paix a pour objectif d’accompagner les citoyens, les responsables politiques et les décideurs d’entreprises dans leurs décisions, afin que ceux-ci prennent en considération un certain nombre de points d’attention qui relèvent du bien commun.

Cette étude contient un outil pratique sous forme de tableau qui constitue “une boussole éthique” à l’usage de toute personne sur le point de prendre une décision sociétale.
Il est conçu selon trois volets:
– Bien commun et justice sociale
– Bien commun et environnement
– Bien commun et démocratie

Piste pédagogique: Cette boussole éthique peut être adaptée, en interaction avec les élèves, à la problématique de la vulnérabilité énergétique et aux questions d’écologie intégrale qu’elle soulève.

En quoi les choix relatifs à l’usage des énergies contribuent-ils à un mieux être pour l’humanité ?

Bien commun et
Justice sociale
Bien commun et
Environnement
Bien commun et
Démocratie
Ces choix contribuent-ils à davantage de justice sociale ?

Sont-ils susceptibles d’améliorer les conditions des plus vulnérables de notre société ?

Ces choix garantissent-ils les libertés fondamentales de chacun ?

Ces choix contribuent-ils à réduire les inégalités ?

Ces choix s’intègrent-ils dans une démarche de protection de l’environnement ?

Ces choix encouragent-ils un usage durable des ressources énergétiques naturelles ?
Ces choix protègent-ils le climat et les autres équilibres physico-chimiques terrestres ?

Ces choix sont-ils solidaires de tous les groupes sociaux et des générations futures ?

Ces choix sont-ils envisagés dans un esprit démocratique ?

Ces choix sont-ils suffisamment argumentés et documentés ?

Ces choix sont-ils précédés d’une démarche de dialogue et de concertation avec les personnes qui pourraient être affectées par ceux-ci ?

Ces choix s’inscrivent-ils dans un processus collectif ?

Cette boussole servira d’outil pour analyser les situations, les discours philosophiques ou politiques, les options professionnelles et personnelles en présence.

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.justicepaix.be/Trajectoires-vers-le-bien-commun

Lire la suite…

“Harceler le politique” face à l’urgence écologique

Aurélien Barreau, astrophysicien,  en appelle à la responsabilité devant l’urgence écologique.

A quelle responsabilité fait-il appel ? Individuelle et/ou collective ?

Que dit-il de la liberté des individus ?

Comment formule-t-il le défi devant lequel nous sommes ?

Inspire-toi des propos de ce conférencier pour illustrer les mondes possibles vers lesquels nous pouvons encore choisir de nous orienter.

 

 

Intérêt général ou bien commun ?

Aujourd’hui, l’expression “intérêt général” est parfois préférée par certains à celle de “bien commun” , et vice-versa. Est-ce anodin ? Ces expressions sont-elles synonymes ?

Elles ne sont pas équivalentes et renvoient à des conceptions de la société, du vivre ensemble et de l’homme qui sont différentes.

Bien commun:

  • l’être humain est un être social, la société le précède
  • le vivre ensemble est appréhendé comme quelque chose de positif
  • il y a l’idée d’un bien vivre ensemble ou d’un bonheur de vivre ensemble à préserver, à cultiver
  • la société, les citoyens, conscients de la nécessité de préserver ce bien de la prééminence de l’économique ou de la pression de l’état sont à l’origine d’initiatives en vue de ce qu’ils qualifient de bien commun
  • la société est ouverte à un au-delà d’elle-même, à une forme de transcendance qui la porte vers un idéal: une société où il fait bon vivre ensemble

Intérêt général:

  • l’être humain est un individu qui préexiste à la société. La société est la juxtaposition des individus qui la constituent
  • le vivre ensemble est quelque chose d’inévitable
  • la liberté individuelle, les intérêts particuliers, doivent être préservés au maximum, et régulés par l’état, garant de l’intérêt général
  • il n’y a pas d’ouverture sur un “au-delà” de la somme des individus qui constituent la société.

On peut amener les élèves à percevoir ces différences sémantiques qui renvoient à des finalités de la politique et des modèles de société différents.

Pour approfondir la réflexion:

 

1 2 3 4